Se donner bonne conscience ...


Sylvain Rouchié : Se donner bonne conscience ...

Se donner bonne conscience ...


Regarde tous les efforts que j'accomplis,

Observe ma performance dans la pratique,

Découvre ma culture, mon intérêt pour tout cela.


Comme si la moindre connaissance ou la moindre pratique de quelque chose était suffisante en soi pour se justifier d'un quelconque chemin accompli. Ne serait-ce pas la manifestation grandiloquente de notre ego démesuré qui chercherait à prendre encore un peu de place ?


Le pire ... c'est que ... ce n'est même pas subtil ni même caché.

C'est frontal, brutal, osé, intrépide, insouciant et inconscient.


Combien de fois ai-je entendu ... "Non mais attends, je fais déjà tout ça !" ... comme si le fait de réaliser une action pouvait stopper le compteur et justifier un relâchement bien mérité. Cela sonne presque comme un "Bon, pour le prochain effort, je verrais plus tard !".


J'ai souvent eu cette conversation avec des proches, notamment quand on parle d'écologie ou de minimalisme au quotidien. Il m'arrive de me lancer dans des expériences "pratiques" assez régulièrement afin de casser mes habitudes et surtout mes croyances en terme de confort, de bien-être et d'habitude de vie.


Ainsi, je me donne souvent des défis du genre : Ok ! Je fonctionne normalement avec telle quantité d'eau pour une journée normale. Mais si je voulais diviser par 2 sans pour autant sacrifier mon confort ou mon bien-être ... comment je pourrais faire cela ? Est-ce possible ?


Et là, l'expérience commence.


(voir une expérience similaire abordée dans un ancien article)


La pleine conscience utilisée au quotidien nous permet d'explorer aussi ce type d'activités pour justement devenir conscient de ce que l'on fait, de comment on le fait, de comment on le vit, de comment ça évolue, etc ...


Et c'est là, dans l'expérience que l'on fait nos plus belles découvertes !


Car cela provient d'une forme de curiosité, de jeu, d'entrain, de motivation ... c'est presque de la spontanéité puisque l'on ne peut strictement rien prévoir ni organiser car justement on cherche à contrer une habitude et un fonctionnement routinier, prémédité.


Le charme de la vie réside ici ... dans le simple acte ... d'essayer "une nouveauté".


De se laisser "vivre" la nouveauté.


La conscience prend alors le relai sur le mental et sur l'ego. Certes, ils n'aiment pas vraiment cela mais le cœur s'en réjouit d'avance et "trépigne" d'impatience de pouvoir explorer et ressentir de nouvelles choses, de connecter au réel, à ce qui l'entoure, au vrai, au palpable, à l'expérience.


Ne dit-on pas "Mettre du cœur à l'ouvrage" ou "Prendre cela à cœur" ?


Des expressions qui ne viennent pas de nulle part mais qui démontrent bien que lorsque c'est le cœur qui est à la barre, on pourrait bien se demander ce qui se cacherait derrière lui au final ... ce qui pourrait "alimenter" ce cœur, cette force, cette envie, cette motivation.


En Médecine Traditionnelle Chinoise (Mtc), le Cœur et la Conscience vont de pair ... on parle alors du Shen, qui se reflète dans la vivacité du regard, la force des convictions et l'intensité de la conscience.


D'ailleurs, si l'on perd trop de sang (cœur), ne perdons-nous pas (la) "conscience" ?


Ainsi, le cœur et la conscience vont de pair. Impossible alors de parler réellement de conscience, de spontanéité et d'instinct si on transite par le mental et donc l'ego ... il y aurait tromperie. Envers soi-même et/ou envers les autres si l'on pense le contraire.


La pensée est du domaine du mental (ego) et de la mémoire ... non du cœur.

Le cœur lui, ne fait que vibrer et ressentir ... il ne sait pas penser.


Je ne parle pas de théorie ici, j'évoque simplement une suite d'observations bien réelles qui se manifestent dès que l'on y fait un temps soit peu attention ... dès que l'on y porte conscience. Et cela devrait nous éveiller à notre propre fonctionnement du quotidien.


Chaque action, chaque intention, chaque parole est donc une occasion pour réellement prendre conscience de son contenu, de son impact, de sa dynamique mais aussi et surtout de ses origines ... qu'est ce qui a mené à sa manifestation ? Quelle est son origine exacte ?


Mais comment faire cela ? Comment apprendre à "écouter" ? Comment découvrir ce qui cherche à se manifester et aller encore plus loin au cœur de soi, au creux de son intériorité ?


La réponse ne va (vraiment) pas vous plaire (je le crains).


Parce que nous-autres occidentaux et surtout humains modernes ... nous avons BESOIN de réponses, ici et maintenant, tout de suite, sans avoir à travailler ou faire un processus quelconque, on a pas le temps pour cela ... il nous faut une réponse rapide, ici et de suite !


Malheureusement ... l'humain fait parti du "vivant" et des "mammifères" qui apprennent par le jeu et l'expérience. C'est notre seul et unique moyen d'apprentissage efficace et durable.


Ainsi, l'autonomie au sein de l'expérience nous permet d'apprendre et de transcender les obstacles et toutes nos difficultés de la vie.


C'est aussi pour cela que j'apprécie autant la philosophie chinoise (taoïste) pour sa méthode d'enseignement ... dans le silence ... le maître place l'élève face à sa prochaine leçon de vie et le laisse expérimenter seul ... ils en discutent après ... mais le maître ne valide rien ...


C'est à l'élève de "vivre" son expérience,

sans "pollution" apportée par la pensée d'autrui.



Sylvain Rouchié : Apprendre par soi-même

Il n'est donc pas nécessaire de sombrer dans les livres, d'étudier à en perdre la raison, de suivre des enseignements.


Ils ne font que nourrir le mental et la sécurité de s'accrocher à quelque chose, à quelqu'un, à une vérité, à une croyance.


Mais ce ne sera pas "la" vérité.



Seul le cœur SAIT se connecter à ce qui EST.


Il n'a pas besoin de livres, de leçons, de professeurs, de doctrines, de dogmes ou de croyances pour réaliser cela, c'est plutôt le mental qui cherche à apprendre à lui-même comment lâcher-prise sur l'emprise qu'il s'impose lui-même sur le cœur.


L'être humain est un peu tordu dans son fonctionnement ! :-)


Il a un tel besoin de "sécurité" qu'il n'a pas encore suffisamment évolué pour se rendre compte qu'il n'a plus de prédateurs directs dans son environnement urbain et moderne. Il est simplement devenu son propre prédateur au travers de ses pensées et de ses peurs.



Bouddha le disait lui-même :

"Nous sommes notre propre guide mais nous sommes également notre propre ennemi."


Krishnamurti disait aussi :

"Si vous suivez un enseignant ou un enseignement, vous suivrez SA vérité. Mais en aucun cas, vous ne découvrirez la VÔTRE par votre propre chemin."



Ainsi, pour revenir à la pure conscience des choses, à l'action juste, au bon moment, au bon endroit, avec la ou les bonnes personnes, il ne faut pas faire appel à notre tête mais bel et bien à notre cœur, à notre pleine conscience et laisser-aller ... lâcher-prise et ... laisser-faire.


Observez et voyez la réaction instinctive et mentale que vous venez d'avoir à l'instant et qui a sûrement été directement de vous dire "impossible de lâcher !" ... je ne peux pas faire ça ! (sous-entendu : j'ai bien trop peur ...)


C'est là que le travail pourrait réellement commencer et "peut-être" si vous le souhaitez véritablement, vous libérer de ce fonctionnement souffrant et limitant.


C'est ainsi que l'on se donne "tous les jours" bonne conscience.


Nous prenons conscience de quelque chose mais nous ne changeons pas pour autant ce qui devrait l'être. Nous nous disons ... plus tard. Ou pire encore ... oui oui, je vais le faire. Un jour.


Et cela n'avance pas.

Cela s'arrête là.


Mais c'est la faute des autres.

Ou, les choses sont ainsi, tant pis.


J'aurais juste le goût de dire : c'est dommage.

Vous êtes si près du but, il suffit d'observer là, juste là.

Et de laisser-aller, de regarder, d'être curieux, de sourire à la nouveauté.


De vivre une nouvelle expérience qui vous mènera peut-être plus loin que vous ne l'imaginez. Qui vous permettra de lâcher, vivre, explorer et apprendre ... sans rien FAIRE !


Parce que VIVRE n'est pas FAIRE ou COMPRENDRE.


C'est ÊTRE ... tout simplement.

Parfaitement imparfait et tel que vous devriez être ... naturellement.


Alors, ne cherchez plus à vous donner "bonne conscience".

Devenez simplement "conscient", le reste suivra ... sans rien forcer.



Sylvain

******************************************

Accompagnement - Massage - Méditation

L'art de vivre, au cœur de l'instant présent !


DÉCOUVREZ MON APPROCHE

www.rouchie-sylvain.com


ABONNEZ-VOUS À MON INFO-LETTRE

(recevez également mes articles du blogue)

www.rouchie-sylvain.com/infolettre-mensuelle


SOUTENEZ MA PRODUCTION DE CONTENUS CRÉATIFS

(articles, vidéos, FBLive, podcasts, méditations et conférences)

Faire un don volontaire : www.rouchie-sylvain.com/donation