Désillusions : Après quoi courrons-nous ?

Mis à jour : mai 16



L'amour ... l'argent ... la gloire ... la reconnaissance ... la sécurité ... le bonheur ...


Bien des aspects de notre vie nous semblent incomplets, insatisfaisants, douloureux.

Malgré tout, nous continuons de les entretenir jour après jour, semaine après semaine, année après année. Au final, sans même vraiment trop savoir pourquoi ... ni comment !


Nous aimerions que cela change, que cela évolue mais en même temps, nous nous y sommes habitués. Ces "défauts" sont devenus "presque" confortables, "presque" sécurisants. Nous savons tous que rien n'est jamais parfait ... mais quand même, nous espérons toujours un peu, au plus profond de nous, que les choses évoluent d'elles-mêmes. Un peu comme par magie. Un peu comme ça ...


Et là encore, les jours passent, les semaines puis les années et rien ne change. En même temps, c'est un peu normal non ? Comment vouloir voir évoluer les choses si nous ne faisons rien nous-même pour générer cette évolution ? En espérant que quelqu'un le fasse pour nous peut-être ? Nous savons bien que ce ne peut être le cas ...


Alors nous ruminons, nous restons dans notre coin, dans notre incompréhension du monde, parfois même dans une sorte de rancœur envers ce monde, envers ces gens, envers nous-même. Ben voyons, pourquoi eux y arrivent et pas moi ? Qu'est ce qu'ils ont de plus que moi ? Qu'est ce que je n'ai pas compris ? Pourquoi devrais-je mériter ça ?


Puis vient le temps des essais, des artifices pour essayer d'épater, de surprendre, d'éblouir, de surpasser, de convaincre ... tout est possible et tous les moyens sont bons pour y arriver. Même les plus détournés de nous-même, les plus éloignés de ce qui nous caractérise, nous défini, nous identifie. Malheureusement, nous nous perdons souvent nous-même en cours de route.


Car à vouloir briller tellement fort, ils en détournent le regard et s'en vont. Partent se protéger, se mettre à l'abri.


Notre intention a manqué sa cible, nous y sommes allés trop fort. Nous avons raté notre objectif. Briller pour ce que nous sommes. Réchauffer par notre cœur et par nos intentions. Cette vraie source de confort cherche à se partager, à inspirer, à motiver et non pas à refouler, effrayer, agacer.


Comment faire pour accéder à la réponse à ces fameux besoins qui caractérisent l'être humain ? L'amour, l'argent, la gloire, la reconnaissance, la sécurité, le bonheur ...


Bien des pistes sont à explorer, mais une évidence ressort de la plupart des expériences. Le bonheur EST la recherche ultime de tout être humain. En effet, personne ne cherche à être malheureux, à vivre dans la souffrance ou dans le désespoir.


En ce sens, toutes nos actions devraient être dirigées en ce sens. Comment faire pour être heureux et atteindre ce bonheur au travers de toutes mes actions, de toutes mes attitudes, de toutes mes pensées ? Que pourrait-il y avoir de plus important que cela ?


Il faut bien y réfléchir avant d'entreprendre ce type de quête. Les réponses pourraient s'avérer troublantes et déstabilisantes !

Car souvent, nous sommes aveuglés par bien des illusions, bien des voiles qui masquent notre quotidien, notre réalité. Serais-je vraiment heureux si je fais cette chose ? Cette activité ? Cette acquisition ? Est-ce que ce sera réellement à la base, à la source de mon bien-être ? De mon bonheur ?


Est-ce que j'ai réellement besoin de quelque chose qui vient de l'extérieur pour garantir mon bonheur intérieur ? Car oui effectivement, le bonheur ne peut être qu'intérieur. Il se manifeste selon bien des façons, mais les plus remarquables sont la chaleur intérieure que celui-ci procure, le contentement qu'il apporte, le soulagement, l'euphorie parfois sans oublier la satisfaction et la simplicité d'un moment vécu.


Le bonheur apparaît au détour des choses simples de la vie.


L'argent n'achète pas le bonheur, il achète les plaisirs. Certes il permet d'améliorer notre confort, c'est vrai. Mais est-il réellement le garant de ce bonheur ? Est-il directement lié à son établissement ? Si nous perdons notre argent, alors nous perdons notre bonheur ?


Comment se fait-il que les personnes les plus démunis manifestent bien plus souvent des états de bonheur que les personnes les plus fortunées ? Et ceci malgré leur condition précaire ! Car l'argent n'est en rien une source de bonheur en soi.


De même, je serais heureux et je nagerais dans le bonheur lorsque j'aurais enfin trouvé un conjoint ou une conjointe ... vraiment ? Il se peut que vous attendiez longtemps avant de pouvoir vivre heureux on dirait. Ici aussi, la présence de l'autre permet d'améliorer notre quotidien, de flatter notre ego, d'assurer une forme de reconnaissance, de sécurité, de pouvoir parfois, d'ascendance sur l'autre. C'est la cerise sur le sunday comme on dit, mais la encore, si nous attendons après l'autre pour assurer notre bonheur, il y a de forte chance pour que vous ne soyez jamais heureux !


Car dès que celui-ci ou celle-ci décidera de partir pour X raisons, votre monde s'écroulera et votre bonheur s'enfuira également. Vous vous apercevrez donc que votre perception du bonheur était erronée et vous commencerez à douter que le bonheur soit un jour atteignable. Mais c'est faux. Le bonheur dépend uniquement de vous et de vous seul. De la façon dont vous vous percevez, dont vous percevez le monde, dont vous percevez les autres et comment vous inter-agissez avec eux.


Les petites satisfactions du quotidien deviennent source de sourire, de plaisir, de bien-être et de bonheur dès que l'on s'éloigne d'un élément tout simple qui n'est autre que l'attachement !


Pourquoi l'attachement serait source de mal-être et de malheur ?


Simplement parce que la vie elle-même est source de mutations, de changements, d'altérations, de permutations, de mouvements, d'impermanence, de transmutations.


Tout ce qui est ... change.


Vouloir nous attacher aux choses nous donne l'illusion de la sécurité. Cette chose est à moi, elle est solide, elle va durer dans le temps, elle est une source sûre de sécurité. Sauf que non. Chaque chose à une vie propre, indépendante de celle que l'on voudrait bien lui donner. Surtout lorsqu'il s'agit du vivant comme un animal ou une personne.


Tout ce qui est doté d'une conscience se doit d'évoluer à son tour, à son rythme. Même si cela nécessite de s'éloigner de vous et de vos idées préconçues de votre bien-être et de votre sécurité illusoire. Car c'est son chemin, c'est son droit ... tout autant que le votre.


Laisser l'autre naviguer vers son propre bonheur, son propre bien-être est, par définition, source de bonheur également, car vous lui permettez d'être libre à son tour.


Quoi de plus agréable et gratifiant que de ressentir la joie d'être présent pour lui ou elle sans rien attendre en retour. Le simple fait d'être là, ici et maintenant lui permet de s'épanouir et de se réaliser. Il n'y a rien de plus beau au monde que ce moment particulier, privilégié, unique ... mais durant lequel il suffit d'être "conscient" pour en retirer tous les bénéfices qui y sont liés.


Nulle question de bénéfices matériels ici, simplement d'assister, le cœur ouvert, à la réalisation de l'autre. Tout comme lui ou elle est, peut-être, présent(e) pour vous à d'autres moments de la vie et ce, même si vous ne le remarquez pas au premier abord !


Alors comment faire pour atteindre ce bonheur finalement ?


Simplement en vivant votre vie telle qu'elle s'offre à vous. Dans sa simplicité mais aussi et surtout au travers de ses épreuves, des ses difficultés, de ses réussites, de ses réalisations. Et lorsque, comme moi, vous vous surprenez à sourire tout seul en effectuant une tâche anodine, vous saurez que le bonheur de vient pas de l'extérieur mais bel et bien de l'intérieur.


Un petit sourire, un haussement d'épaule, une belle inspiration, un profond sentiment de gratitude, une légère euphorie, une goutte d'espoir et une lueur d'espièglerie pointe le bout de leur nez et vous saurez ... que ce moment-là est empreint du vrai bonheur.


Amicalement,

Sylvain




*****************************************

Accompagnement - Massage - Méditation

L'art de vivre, au cœur de l'instant présent !


DÉCOUVREZ MON APPROCHE

www.rouchie-sylvain.com


ABONNEZ-VOUS À MON INFO-LETTRE

(recevez également mes articles du blogue)

www.rouchie-sylvain.com/infolettre-mensuelle


SOUTENEZ MA PRODUCTION DE CONTENUS CRÉATIFS

(articles, vidéos, FBLive, podcasts, méditations et conférences)

Faire un don volontaire : www.rouchie-sylvain.com/donation


#conscience #bonheur #croyances #gratitude #évoluer #sérénité #soimême #impermanence

Sylvain Rouchié

3627, rue Saint Denis

Montréal, Québec

Membre de l'Association : 

Réseau des Massothérapeutes

Professionnels du Québec - RMPQ

Numéro d'affiliation : 13-0310 

N° TPS :  754245470RT0001

N° TVQ : 4020423302TQ0001

© 2020 - Sylvain Rouchié - Tous droits réservés