Sep 30, 2018

Un coin de respiration

0 comments

Edited: Sep 30, 2018

 

 

Pensée méditative #19 :

Un coin de respiration

 

Chaque fois que vous vous asseyez, que ce soit au travail, au pied d'un arbre ou sur un coussin de méditation à la maison, savourez l'assise.

 

Ce faisant, vous ne considérerez pas l'assise comme une pratique difficile.

Elle est très agréable.

 

Réservez une pièce, un petit coin ou juste un coussin que vous utiliserez uniquement pour vous asseoir.

 

Quand vous arriverez en ce lieu, vous ressentirez immédiatement cette sensation de joie et de détente de l'assise.

 

Que vous vous asseyez seul ou en compagnie de quelques amis, vous pourrez offrir votre présence authentique et véritable.

 

Thich Nhat Hanh

New Posts
  • Pensée méditative #85 : Pratiquer dans la détente Dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (Mtc), les médecins offrent parfois à leurs patients des médicaments délicieux. Rien qu'en mangeant, vous commencez à guérir de manière agréable et dans la détente. Il en est de même avec la pratique. Quand vous pratiquez l'assise, vous l'appréciez. Quand vous pratiquez la respiration, vous l'appréciez. Si vous pouvez vous réjouir de ces instants, la guérison et la transformation opéreront en vous. Thich Nhat Hanh
  • Pensée méditative #84 : Le souffle est un pont Notre souffle est un pont reliant le corps et l'esprit. Dans notre vie quotidienne, notre corps peut être en un lieu et notre esprit ailleurs, dans le passé ou dans l'avenir. C'est ce que l'on appelle l'état de distraction. Le souffle est un lien entre le corps et l'esprit. Quand vous commencez à inspirer et à expirer en pleine conscience, votre esprit revient à votre corps. Vous pouvez alors réaliser l'unité du corps et de l'esprit, devenir pleinement présent et pleinement vivant ici et maintenant. Vous êtes en mesure d'entrer profondément en contact avec la vie en cet instant. Il n'y a rien de difficile à cela. Tout le monde peut y arriver. Thich Nhat Hanh
  • Pensée méditative #83 : Ne soyez pas trop occupé En vaquant à vos occupations quotidiennes, avez-vous l'impression qu'il vous manque quelque chose ? Quand vous faites la vaisselle, quand vous préparez le repas, quand vous nettoyez la cuisine, quand vous êtes assis, debout, allongé ou en train de marcher, que recherchez-vous ? Vous n'avez à vous occuper de rien. Vous êtes libre; il n'y a rien à faire et aucune raison de courir. Peut-être courrez-vous après quelque chose, peut-être calculez-vous ou vous agitez-vous toujours; vos pieds et vos mains croient qu'ils doivent être sans cesse en action. Quand vous pratiquez la méditation assise ou marchée, ne faites pas trop d'effort. N'essayez pas d'atteindre quoi que ce soit. La méditation ne devrait pas être un dur labeur. La règle fondamentale est de rester une personne ordinaire, de ne pas devenir trop occupé. Nous vivons simplement d'une façon tout à fait normale. Quand nous mangeons, nous ne faisons que manger; nous ne parlons pas. Quand nous avons besoin d'uriner, nous allons uriner. Quand nous sommes fatigués, nous pouvons nous reposer. Thich Nhat Hanh

Sylvain Rouchié

3627, rue Saint Denis

Montréal, Québec

Membre de l'Association : 

Réseau des Massothérapeutes

Professionnels du Québec - RMPQ

Numéro d'affiliation :

13-0310 

Lien vers l'association : Cliquez ici.

© 2019 - Sylvain Rouchié - Tous droits réservés